Rechercher

Choisir d'être en Vie

Mis à jour : 13 févr. 2018






J'ai décidé de commencer à écrire. Un blog me paraît une bonne idée. Je l'appelle « Ava en vie ».


Pourquoi ? Parce que mon prénom, Ava, de l'hébreu Haya, signifie « vivre ».


Sophie, ma soeur, est décédée il y a un an et demi. Elle s'est suicidée. Elle a fait ce choix et ça a été pour moi le début d'un questionnement existentiel sur le fait d'être en vie. Pourquoi suis-je en vie ? Quelle différence cela ferait-il si je n'étais plus là? Quel est le sens de la vie ?

Je me suis rendue compte que je ne vivais pas. La mort de ma soeur m'a fait prendre conscience que je survivais dans un environnement qui ne me convenait pas. Pourquoi ? Pour faire comme tout le monde. Pour avoir un travail, gagner ma vie, réussir ma « carrière ». Mais dans le stress et sans joie, ou presque. Pressurisée par le perfectionnisme que je m'imposais. Incapable de laisser mon âme me guider, de faire confiance à ce que je suis en tant que personne, à mon intuition. Déconnectée.

En octobre 2016, 3 mois après la mort de Sophie, je vais voir une médium sur le conseil d'une amie qui avait «vu» Sophie – elle me dit que depuis toute petite, elle voit «les âmes» des défunts. Je ne la crois pas, je ne peux pas la croire. Mon «rationnel» me dit «c'est impossible». Puis, je me dis : "Ava, imagine que ce soit vrai, ça serait quand même vraiment stupide de ne pas tenter d'entrer en contact, non ?" Je pense à la série Ghost whisperer où une médium aide les âmes à délivrer un dernier message à ceux qu'elles laissent derrière elles avant de partir dans un autre monde. Les vivants ne veulent jamais y croire au début et les téléspectateurs se disent "tu la vois pas, mais elle est là ! Ouvre juste ton esprit" et on est tous content quand la personne en deuil accepte finalement le contact. Je me dis "peut-être que Sophie a besoin de me parler pour continuer son voyage". A ce moment dans ma vie, je suis déjà dans une quête d'ordre spirituel qui m'a amenée a m'intéresser au bouddhisme, et l'idée de la réincarnation me parle. Je décide donc d'essayer.


La médium, entre autres informations incroyables sur la vie après la mort, me transmet le message suivant de ma soeur: «Ava, maintenant, il faut arrêter le contrôle. Mets 2-3 culottes dans un sac à dos, une brosse à dent, un peu de dentifrice - ça sera toujours pratique - et pars 7-8 mois marcher. Te donner la liberté d'être. ça ne sert à rien de courir comme tu le fais. Tu vis à moitié trop vite. (...) Tu n'as rien à avoir peur de ce qui pourrait t'entourer. Tout ce dont tu as besoin va arriver au bon moment. (...) Pars marcher seule, ... pour apprendre à avoir confiance en toi et en la vie. »

C'est une révélation. Le message vibre tellement juste que je me donne les moyens et je pars, en avril 2017, sur les chemins de Compostelle.

Mains rebondissements sur ce chemin. Un chemin de transformation. De prise de conscience de ma lumière, de mon ombre, de mon potentiel, des obstacles que je sème sur mon chemin. Parce que les obstacles que l'on rencontre, ce sont nous qui les créons. Je cherche, je cherche. Bouddhisme, hindouisme, christianisme, anthropologue des pratiques spirituelles, pourquoi la prière, pourquoi les mantras, pourquoi la méditation ?


Et j'en viens à comprendre que tout est en moi. Je sais déjà mais je ne me fais pas confiance. La recherche prends gentiment moins de place. Comment mettre en pratique ? Comment incarner ce que j'ai compris ? Et là. Je me heurte à mon masochisme. Je me heurte à « je ne suis pas capable ». Et aujourd'hui, enfin, je prends mon ordi. Et j'écris.

Etre en vie. Être créative. Ne pas subir, mais créer sa vie, à l'image que l'on souhaite. Je suis responsable de ce qui arrive dans ma vie. Waouh. Révélation. Peur. C'est moi qui créé tout ça ? Je fais un choix, et ça a une conséquence ? Je vais à droite, et... les conséquences suivent. Comment créer ce que je veux ? savoir ce que je veux ? Et le manifester dans le concret ? Pour vivre et non pas survivre ?

Vivre, c'est vivre sa légende personnelle, comme le dit merveilleusement Paolo Coehlo. Sans se contrôler, sans se pressuriser, sans se pousser, sans se «donner des coup de pieds aux fesses» mais seulement par amour pour soi, agir. Agir, à chaque instant, pour créer sa vie.

Vivre, c'est se sentir léger. C'est se sentir plein d'énergie. C'est se lever le matin, comme quand on était enfant et se dire «super, une nouvelle journée, je me réjouis !» et être plein d'entrain.


Vivre, c'est ne pas abdiquer. Ne pas se soumettre aux «je dois», aux «il faut». Mais, avec un sourire malicieux, se dire «j'ai envie», et se l'autoriser. Car sinon, on pète bientôt tous un câble.


On se stress au café («je dois me réveiller, me bouger !»), au sucre (même effet), à la drogue, au sport ou on se laisser s'enfoncer dans son canapé car on a abandonné l'idée de se sentir en forme un jour.

L'énergie, elle vient quand on se sent EN VIE. Parce que quand on est en vie, on la ressent dans tout son corps. La vie, l'énergie, l'entrain, le bonheur, la légèreté.

Tout cela, c'est maintenant. Pas demain, pas quand j'aurais atteint ça, réussi mes études, un job, quand j'aurais ci ou ça, non. C'est maintenant. Maintenant qu'il faut créer la vie que je veux vivre. Sans compromis.

Bien sûr, il y aura des pleurs, des peurs, des doutes, des moments de creux, des remises en question, des conflits. Car je suis en chemin. Mon ego me joue des tours, il a peur. Mais j'apprends.


Je ne vous parle pas de déménager au « pays des bisounours » où tout serait rose et facile. Je vous parle de la vraie vie, où il faut faire des choix difficiles, où les gens sont malades et les soeurs meurent. Mais je vous dis qu'il est possible non pas de survivre mais de vivre en ce monde. Vivre avec la conscience que je crée ce que je veux. Et à chaque instant, je fais le choix qui est amour pour moi. Et je laisse mon coeur me guider.

En vie. En Amour. Avec soi et les autres. Surfer la vague, énergie de vie, énergie d'amour, énergie créatrice, viens en moi.


Je te laisse la parole.


Ava en Vie

434 vues7 commentaires

Copyright © 2018 Ava en Vie. Mentions légales

 Contact  

veillonava@gmail.com

079 781 41 02

© 2020 -- Ava en Vie -- Mentions légales